Le Rapport INRA

Le Rapport INRA






INRA mythes et réalité. Rapport indépendant (LOSP - Division Magellan)

Rapport préliminaire

Transmission du CMDR Kiultoll


Préface

En vue du risque de retour imminent des Thargoids dans la bulle humaine, il me semble nécessaire que la LOSP soit informé des événements par ces propres moyens. Ceci à fin que nos dirigeants puissent prendre des décisions éclairées sans pour autant devoir faire confiance à des sources extérieures pouvant chercher à manipuler nos actions.

Suite à la découverte de bases de l’INRA, je me suis souvenu de l’une des tâches de la Division Magellan : le recueil d’information. Vous trouverez, donc dans ce rapport, le fruit de mes recherches sur l’INRA (obtenu en collaboration avec la Wing Atlantis, OSIRIS, et nos alliés les Childrens of Raxxla).


L’INRA ce que l’on sait, et ce que l’on suppose :

L’INRA de son nom complet « Intergalactic Naval Reserve Arm » est une organisation fondé conjointement par la Fédération et l’Empire apparemment vers 2900, et rendue publique en 3120. Officiellement l’INRA était une coopérative visant la recherche sur les thargoids, mais officieusement, il semblerait que ce soit plutôt une organisation paramilitaire dédiée à la lutte contre les thargoids.

La victoire de l’humanité face aux thargoids lors de la précédente guerre est d’après les histoires due à l’excellence des pilotes de l’INRA, or il est plus probable que cette victoire a été obtenu grâce à l’utilisation par l’INRA d’une arme biologique sur les thargoids : le virus Mycoide  (pure légende jusqu'à récemment).

D’après les rumeurs, le virus mycoide attaquait les parties organiques des vaisseaux thargoids, entraînant des dysfonctionnements. Le virus Mycoide attaquait apparemment également les thargoids eux-mêmes. C’est l’action de ce virus qui aurait poussé les thargoids à la retraite.

Une rumeur, encore plus folle, fait état d’un vaccin au virus Mycoide développé, et offert aux thargoids. Mais ceci n’est que pure spéculation, bien que nous verront plus loin qu’elle est sans doute fondée.

L’INRA a été officiellement dissoute en 3200, mais certaines recherches laissent entendre qu’elle aurait encore eu des activités clandestines après son démantèlement, et ceci au moins jusqu’en 3300 (aucune preuve avérée).


Bases de L’INRA (Synthèse et compte-rendu d’observation)

A l’heure où je rédige ce rapport six bases de l’INRA ont été trouvée, elles sont toutes basées dans des systèmes non habités dans ou proche de la bulle humaine.


La première base a été découverte le 9/10/3303 par les CMDRs EfilOne des Children of Raxxla, Alex Ringess et Yuksarr d’OSIRIS, et Klingsor des LPV, dans le système Hermitage.

Entrée de la base d’Hermitage 4A


Sur la base d’Hermitage, quatre terminaux de liaison sont encore en état de fonctionnement, et fournissent des informations sur les activités de celle-ci. D’autres journaux de communication sont également disponible sur les autres bases. (J’ai mis l’ensemble des retranscriptions des journaux des bases de l’INRA en fin de rapport).

D’après les rapports du site, cette base était un centre de recherche de l’INRA étudiant les technologies thargoids (à partir de restes de vaisseaux). Les journaux rapportent douze projets de recherche en cours sur cette base. C’est à partir d’un projet agricole qu'a été découvert, par hasard, le virus mycoide, et ces effets sur la technologie thargoid. (Ceci est la seconde confirmation de l’existence du virus mycoide et son effet sur les thargoids, et la première ayant été portée à notre connaissance).



On trouve sur cette base, et plusieurs autres de grands réservoirs suintant une substance orange-rouille, le virus mycoide ?


Pour les bases des systèmes HIP 15329, HIP 59382, et HIP 7158, je n’ai pas pu déterminer leurs rôles précis. Je penche aux vue des informations trouvées sur place pour, respectivement, Centre logistique, Centre de fabrication, de Centre de stockage  du le virus Mycoide. Mais ceci demande de plus amples investigations.

Pour ma part, les bases les plus riches en informations sont celles d’Alnath, et de LP 389-95. Et celles qui me posent le plus d'interrogation à propos des activités de l’INRA.


Base d’Alnath : centre de test du virus Mycoide.


La base du système Alnath était la base de test du virus Mycoide. D’après les journaux trouvés sur place, la base a accueilli plusieurs vaisseaux thargoids intacts (sans doute capturé par l’INRA), et des spécimens vivants de thargoids. Ces mêmes journaux font états de tests du virus Mycoide sur les vaisseaux thargoids, et également sur les thargoids eux-mêmes. Tests visiblement extrêmement douloureux, et évidemment mortel.
Je sais qu’avec ces mots, je vais dépasser mes prérogatives, mais au vue des effets que j’ai pu observer sur les restes des vaisseaux sur place, j’espère que la LOSP condamnera de tels actes de barbaries.

Lieu de test du virus Mycoide sur les vaisseaux, et restes de vaisseaux thargoids visible.


Pour la base du système LP 389-95, les journaux la désignent comme un centre de recherche médicale. Ces mêmes journaux parlent de recherche d’un vaccin contre une arme biologique (sans doute le virus mycoide). Cette recherche aurait abouti sur un vaccin protégeant des effets de l’arme, mais sans en guérir.

Ces informations me laissent perplexe. Pour quel raison, l’INRA développerait un vaccin contre une arme qu’elle à elle-même développé ? Le virus mycoide aurait un effet sur les humains ? Cette base est-elle réellement une base de l’INRA ?
Etant donné que l’INRA n’est pas citée dans ces journaux, il est possible que l’INRA ne soit pas le commanditaire. Si comme la rumeur le prétend le vaccin a été offert aux thargoids, alors les thargoids actuel sont sans doute immunisé contre une nouvelle utilisation du virus mycoide.

Conclusion du rapport :

L’INRA, et le virus Mycoide ne sont clairement plus des légendes, et les événements passés, notamment avec l’INRA, et les thargoids doivent être pris en compte avant toutes décisions vis-à-vis de notre future politique avec les thargoids. 

Au vue des actions de l’INRA, les humains ne sont peut-être pas tous blancs dans la précédente guerre. Il ne faudrait pas reproduire les actions passées sans en connaître tous les paramètres, et toutes les implications.


Je préconise donc l’envoi d’une mission de recherche et d’étude, ou un rapprochement avec nos alliés les Childrens of Raxxla, qui y mènent des recherches actives, sur tous ces événements..

Remarque : Des études et fouilles de ces sites sont déjà prévus par la Wing Atlantis, OSIRIS, et les CoR.

  • Elite:Dangerous Communauté Francophone
  • Elite:Dangerous Star Map
  • Galnet Français
  • Elite Dangerous
  • GBret Studio
The L.O.S.P. est un groupe de joueur de Elite Dangerous, jeu vidéo développé par Frontier Development.
THIS WEBSITE IS NOT AN OFFICIAL TOOL FOR THE GAME ELITE: DANGEROUS AND IS NOT AFFILIATED WITH FRONTIER DEVELOPMENTS. ALL INFORMATION PROVIDED IS BASED ON PUBLICLY AVAILABLE INFORMATION AND MAY NOT BE ENTIRELY ACCURATE. ELITE © 1984 DAVID BRABEN & IAN BELL. FRONTIER © 1993 DAVID BRABEN, FRONTIER: FIRST ENCOUNTERS © 1995 DAVID BRABEN AND ELITE: DANGEROUS © 2012, 2013 FRONTIER DEVELOPMENTS PLC. ALL RIGHTS RESERVED. 'ELITE', THE ELITE LOGO, THE ELITE: DANGEROUS LOGO, 'FRONTIER' AND THE FRONTIER LOGO ARE REGISTERED TRADEMARKS OF FRONTIER DEVELOPMENTS PLC. ALL RIGHTS RESERVED. ALL OTHER TRADEMARKS AND COPYRIGHT ARE ACKNOWLEDGED AS THE PROPERTY OF THEIR RESPECTIVE OWNERS.
Mentions légales & techniques - Politique des Cookies

Informations de connexion